mardi 13 octobre 2015

C'est la saison des champignons!

J'ai pas mal rongé mes freins en attendant que les précipitations et les conditions climatiques soient bonnes pour faire une poussée de champignons, ce qui a été le cas le WE dernier et il y a trois semaines dans mes coins. La récolte a été très bonne, ce qui m'a permis d'en sécher, d'en congeler (les amanites vineuses, après blanchiment), faire quelques conserves pour des futurs apéritif avec les amis et aussi d'en manger frais.

Me voilà parti dans les bois

Très content d'avoir trouvé mon premier beau cèpe de la saison



La récolte de cèpes, mon couteau mesure 10 cm
Les cèpes ont atterri dans le risotto
Le restant de la récolte, beaucoup d'armillaires couleur de miel (au milieu), des bolets bais et des amanites vineuses à profusion, quelques chanterelles en tube et aussi des bolets à pied rouge
Les plus grandes armillaires sont mises à sécher

Les bolets bais sèchent aussi, ainsi que les bolets à pied rouge et quelques cèpes (pas sur la photo pour ces derniers)
Armillaires à l'huile d'olive
Pour faire les armillaires en conserve, il faut choisir les plus jeunes spécimens, ceux dont le chapeau est encore fermé ou assez petit pour être tendre; les blanchir 10 minutes dans de l'eau bouillante, avant de les cuire pendant 10 min dans de l'eau salée additionnée de 1/4 de volume de vinaigre blanc puis les égoutter; tout suite mettre à chauffer une bonne huile d'olive; mettre les armillaires dans les bocaux et au milieu une rondelle de citron jaune, du poivre, une feuille de laurier cassée grossièrement, une gousse d'ail écrasée; finir de remplir le bocal avec les armillaires puis verser lentement l'huile très chaude, bien couvrir le tout d'huile et fermer le bocal. Vérifiez que le bocal est hermétiquement fermé quand il a refroidi, autrement il faut les consommer dans la semaine. Normalement il faut attendre deux semaines avant de les déguster pour que les aromates aient eu le temps de diffuser. Par expérience je sais que le goût est meilleur au bout de deux mois; je garde ces conserves au frigo pendant 6 mois ou plus sans problème, mais en général ils sont finis bien avant.

8 commentaires:

  1. Prêt pour la dégustation dans 2 mois !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, oui, ILS sont bien là, depuis fin août : moi aussi, j'ai exulté à la vue des premiers cèpes, alors, tu penses bien que lorsque je suis tombée sur les "stations" de girolles, de chanterelles, de pieds de mouton, alors que j'explore à peine ma nouvelle région, youpi, le bonheur ! Dommage que je n'avais pas tes recettes de conservation, notamment de séchage, à ce moment-là, mais je les réserve pour l'avenir car j'espère bien retrouver encore des "coins" dans des lieux tout aussi improbables que les dernières fois quand j'allais... aux mûres ! Bonne dégustation les gars !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance, pas de pieds de mouton ni de girolles jusqu'à présent. Hier soir nous avons dégusté des lactaires délicieux, des golmottes et du sparasis crépu (au bouillon), pas mal du tout, on n'est pas à plaindre!

      Supprimer
  3. Belle récolte! Je ne suis pas un fan de champignons mais j'aime beaucoup les cèpes. Belle journée, bisous.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Sothy, l'adresse de messagerie présente sur le site est-elle toujours valable ? J'ai tenté de vous contacter par ce biais. Merci. Marianne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sothy ! Je vous en ai laissé une autre en retour ! merci, Marianne

      Supprimer

Vos commentaires et vos critiques ne sont pas modérés, je compte sur vous pour rester dans l'esprit du blog, merci d'avance.